소설적 글쓰기에서 무대적 글쓰기로 - 이오네스코의 『깃발』과 『아메데 혹은 그것을 어떻게 치울 것인가』를 중심으로

Title
소설적 글쓰기에서 무대적 글쓰기로 - 이오네스코의 『깃발』과 『아메데 혹은 그것을 어떻게 치울 것인가』를 중심으로
Other Titles
De l'écriture romanesque à l'écriture scénique - autour de L'Oriflamme et de Amédée ou comment s'en débarrasser de Ionesco
Author(s)
이선화
Keywords
소설적 글쓰기; 무대적 글쓰기; 다시쓰기; 각색; 이오네스코; 『깃발』; 『아메데 혹은 그것을 어떻게 치울 것인가』; 극중극; écriture romanesque; écriture scénique; réécriture; adaptation; Ionesco; Oriflamme; Amédée comment s'en débarasser; théâtre dans le théâtre
Issue Date
201109
Publisher
한국불어불문학회
Citation
불어불문학연구, no.87, pp.153 - 186
Abstract
Plusieurs des pièces de théâtre de Ionesco ont pour origine ses nouvelles. En envisageant le passage de l'écriture romanesque à l'écriture scénique autour de sa nouvelle L'Oriflamme et sa pièce Amédée, nous avons pu essayer la critique génétique de la pièce, confirmer la réinterprétation créative de Ionesco sur la pièce et saisir plus généralement la grammaire de la réécriture. Ses particularités de la transformation du genre peuvent se résumer ainsi. D'abord, par la réécriture, Ionesco crée la dramaturgie nouvelle en combinant le caractéristique classique et le caractéristique avangardiste. Par exemple, il obeit rigorieusement à l'unité du temps, un des éléments de la dramaturgie classique, et envisage le procédé réaliste quant à la présentation des personnages et à la structure de la fable. Par contre, il garde l'aspect du théâtre de l'absurde en insérant les situations fantastiques et grotesques ainsi que le grandissment infini du cadavre, la prolifération des champignons et l'envol merveilleux du héros. Deuxièmement, par la réécriture, il cherche à donner l'impression de relief au récit et à la scène. En d'autres termes, il évite le développement chronique du récit, introduit 'le théâtre dans le théâtre' qui exige plus d'attention du spectateur. Ce procédé offre la dimension plurielle dans la pièce en faisant jouer le rôle des héros par d'autres acteurs, et donne la clé qui permet de déceler le mystère de la pièce par la récomposition du passé des héros. Troisièmement, il incarne au maximum l'image sensoriel par des signes matériels. Il cherche à transmettre le sujet de la pièce par des signes sensoriels qui donne à percevoir immédiatement au lieu de la parole qui explique et disserte. Il exprime ainsi le déchirement et la souffrance psychologique des héros par les objets comme le cadavre, les champignons et la pendule, et représente à travers l'eclairage et la musique, le changement du sentiment intérieur des personnages par étapes. Ce prcédé qui souligne la théâtralité, stimule l'imagination esthétique du spectateur, et offre la possibilité de diverses interprétations sur la pièce. La plupart des pièces réécrites se situe au milieu de la carrière du dramaturge. Cette période est pour lui le moment d'avoir besoin de nouvelle dramaturgie, passant par l'écriture du défi et de la déconstructoin. Ainsi, on peut dire que la réécriture est à la fois une expérimentation esthétique pour se libérer de l'image fixe et le projet positif pour assurer la popularité.
URI
http://hdl.handle.net/YU.REPOSITORY/24501
ISSN
1226-4350
Appears in Collections:
문과대학 > 불어불문학과 > Articles
Files in This Item:
There are no files associated with this item.
Export
RIS (EndNote)
XLS (Excel)
XML


qrcode

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

BROWSE